La tournée

Au cours des dernières semaines, la tournée “Uni.e.s Au-delà du Gaz” a eu lieu en Europe. Il s’agissait d’une série d’évènements visant à coordonner, renforcer et amplifier la résistance contre le gaz. Nous étions accompagné.e.s par Oliveria, porte parole des communautés autochtones de Totonacos, Nahuas et Otomí, qui a courageusement partagé leurs expériences de résistance contre le gazoduc Tuxpan-Tula au Mexique.

Soyons solidaires avec toutes les personnes positives et fortes qui résistent contre le gaz et pour un future plus juste.

Inscrivez-vous

Uni.e.s au-delà du gaz

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles du tour et de la résistance au gaz en Europe, ainsi que nos autres campagnes.

Vous souhaitez vous engager dans une lutte locale contre un grand projet inutile près de chez vous ? Le MidCat est un gazoduc en projet très controversé qui relierait les réseaux gaziers espagnol et français à travers les régions de Catalogne et de Midi-Pyrénées.

Les étapes du tour :

4 Mai – Cologne, Allemagne

5 Mai – Gand, Belgique

17 Mai – Londres, Royaume-Uni

19 Mai – Manchester, Royaume-Uni

24 Mai – Barcelone, Catalogne

25-26 Mai – Perpignan, France

26-27 Mai – Gérone, Catalogne

29-30-31 Mai – Genève, Suisse

2 Juin – Borgagne, Italie

3 Juin – Lecce, Italie

Toutes les étapes sont décrites en anglais sur le site UnitedBeyondGas.org

Inscrivez-vous:

Bonjour !

Nous avons gardé vos coordonnées, cliquez ci-dessous pour continuer.

Ne pas ? Déconnexion

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Notre message

Nous nous opposons à la construction de nouvelles infrastructures fossiles, qui nous condamnerait à des décennies supplémentaires d’utilisation des combustibles fossiles.

Les communautés se dressent contre les gazoducs qu’on essaye de leur imposer en Europe, en Amérique latine, en Afrique et en Amérique du Nord. Elles protègent leurs terres, leur agriculture, leurs moyens de subsistance et leur droit à décider de l’allocation de l’argent public. Elles luttent contre la corruption, les projets inutiles et les impacts climatiques.

Nous avons tou.te.s un rôle à jouer dans cette résistance, même si nous vivons à des centaines de kilomètres des projets d’infrastructure. Les sociétés qui bâtissent ces nouvelles infrastructures fossiles et les banques qui les financent sont présentes dans de nombreuses villes d’Europe et d’Amérique du Nord. Nous pouvons faire monter la pression pour les priver de leur légitimité sociale et tarir les financements de ces nouveaux projets.

Apprenez-en davantage sur les banques et entreprises qui soutiennent les projets fossiles en Europe et découvrez comment vous engager.

Impliquez-vous !

Rejoignez-nous lors des étapes de la tournée United Beyond Gas

Nous vous invitons tou.te.s à assister aux étapes de la tournée, pour rencontrer celles et ceux qui se battent contre les gazoducs et participer à la résistance.

Diffusez le message

Suivez la tournée sur les médias sociaux grâce au hashtag #UnitedBeyondGas et diffusez le message. La meilleure façon de démontrer l’opposition de la population à ces nouveaux projets est d’attirer l’attention sur la résistance et de dénoncer les entreprises et les banques qui soutiennent les gazoducs. Nous contraindrons ainsi les décideur.se.s politiques à retirer leur soutien et les banques à retirer leurs capitaux.

Les dates à retenir :

Code Rood

Du 24 au 31 août 2018, un camp climatique se tiendra à Groningen, aux Pays-Bas, afin d’appuyer les communautés locales confrontées à l’extraction gazière. Code Rood convie les groupes internationaux à se joindre au camp et à prêter main-forte à la population locale.

Global Gasdown

Une journée d’action mondiale contre la fracturation hydraulique et le gaz se déroulera le samedi 13 octobre. Contribuez à la journée en organisant votre propre action ou en participant à une action existante.

Rejoignez un groupe local menant la résistance ou lancez votre propre groupe

En Europe, de nombreux groupes s’opposent aux nouvelles infrastructures gazières et charbonnières ou soutiennent la résistance en ciblant les banques et entreprises de leur région qui promeuvent ces projets.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour en apprendre davantage :

Code Rood aux Pays-Bas
Fossilgasfallan en Suède
Krk LNG terminal en Croatie
Ausgeco2hlt en Allemagne
Reclaim The Power et Frack Free au Royaume-Uni
Not Here Not Anywhere en Irlande
System Change Not Climate Change en Autriche
Break Free en Suisse
Réseaux Fossil Free en Allemagne, en Belgique et dans de nombreux autres pays.
LimityJsmeMy en République tchèque
The Gastivists Collective

À cette liste incomplète s’ajoute une foule d’autres groupes locaux, organisations et réseaux internationaux.

Les intervenant.e.s

Le/la porte-parole du Consejo Regional de Pueblos Originarios in Defensa del Territorio de Puebla y Hidalgo, une organisation représentant les communautés autochtones mexicaines des peuples Totonaque, Nahua et Otomi qui s’opposent au gazoduc Tuxpan-Tula.

 

Des membres de la Plataforma Reposta al MidCat, un groupe local basé à Gérone qui a pris la tête de la résistance contre le gazoduc MidCat/STEP reliant l’Espagne à la France.

Des membres du Collectif contre le Gazoduc transfrontalier, un groupe local de Perpignan qui résiste lui aussi au gazoduc MidCat/STEP.

Des membres du Movimento NoTAP, qui lutte contre le gazoduc transadriatique (TAP) dans le sud de l’Italie.

Un.e journaliste mexicain.e appartenant au comité de rédaction des journaux Expreso-La Razón et Aristegui Noticias, qui enquête sur les questions de corruption et de droits de la personne dans le nord-est du Mexique.

La résistance

Notre résistance collective contre les nouveaux gazoducs est liée aux combats contre la surexploitation des ressources naturelles et son programme néocolonial, contre la corruption de nos représentant.e.s politiques et contre l’accaparement des terres communautaires.

Des informations plus détaillées sur chacun des combats contre les gazoducs qui seront abordés lors de la tournée United Beyond Gas sont fournies ci-dessous.

Gazoduc Tuxpan-Tula

Une dizaine de nouveaux projets de gazoduc ont été lancés au Mexique, dont celui de Tuxpan-Tula, qui est déjà à moitié construit. Il fait partie d’un réseau plus vaste de pipelines censés acheminer le gaz de schiste des États-Unis vers le Mexique.

Photo :Oliveria Montès

TransCanada a obtenu une concession de 30 ans pour le gazoduc Tuxpan-Tula ; la société a sous-traité la construction à Bonatti, une compagnie italienne dont la réputation a été ternie par des affaires de répression et de criminalité au Mexique.

Le gazoduc Tuxpan-Tula a soulevé une résistance acharnée, en particulier au sein des communautés traditionnelles des régions montagneuses d’Hidalgo et de Puebla. Malgré les menaces et manigances des autorités, ces communautés ont déjà remporté cinq procès et empêché physiquement les promoteur.trice.s du gazoduc d’accéder à leurs terres.

Elles s’organisent par l’intermédiaire du Consejo Regional de Pueblos Originarios in Defensa del Territorio de Puebla y Hidalgo, qui représente les communautés s’opposant au gazoduc.

Pourquoi les gens résistent ?

Photo : Daniela Gar / Consejo Regional de Pueblos Originarios en Defensa del Territorio de Puebla e Hidalgo.

Ce gazoduc, qui s’étendrait sur 263 kilomètres dans une région propice aux incendies et aux glissements de terrain, constituerait une menace permanente pour l’eau, l’environnement et les membres de 459 sociétés aborigènes : les peuples Nahua, Otomi, Totonaque et Tepehua des États d’Hidalgo et de Puebla. Seules 15 de ces groupes ont été autorisées à exprimer leur avis sur le projet. Le gazoduc traverserait leurs terres, leurs sites sacrés et leurs sources d’eau, menacerait leur intégrité culturelle et contraindrait des dizaines de familles à l’exil.

Les opposant.e.s devinent que ce gazoduc n’est que la pointe de l’iceberg : son tracé laisse en effet penser qu’il sera raccordé à d’autres méga-projets d’infrastructures minières et de gaz de schiste. Les peuples autochtones de la région savent qu’ils n’ont rien à gagner, mais qu’ils ont tout à perdre.

Gazoduc MidCat/STEP

MidCat est un gazoduc destiné à traverser la Catalogne et la région Midi-Pyrénées pour connecter les systèmes gaziers espagnol et français. Un tronçon du pipeline a été bâti en 2011, mais le projet a ensuite été suspendu. La construction de la première partie du gazoduc MidCat a suscité de nombreuses controverses en raison de ses graves répercussions environnementales et sociales dans les régions concernées. La promotion du projet est assurée par l’entreprise espagnole Enagas et la société française Teréga (anciennement TIGF).

MidCAT by Plataforma Reposta al MidCAT

La résistance contre le gazoduc a pour épicentre Gérone, en Catalogne, où la Plataforma Repostada al MidCat, une plateforme englobant 70 organisations, a été créée pour bloquer la construction. Elle bénéficie désormais du soutien de groupes locaux de Barcelone, auxquels s’est joint le Collectif contre le Gazoduc transfrontalier de Perpignan, en France. Cette résistance internationale a pris contact avec des décisionnaires locaux.ales et lancé des actions créatives contre le gazoduc.

Pourquoi les gens résistent ?

Le gazoduc dégraderait les terres, les moyens de subsistance et l’environnement de cette magnifique région déjà dangereusement menacée par le changement climatique.

Les habitant.e.s savent pertinemment que le projet ne leur apportera aucun bénéfice et qu’il est inutile d’accroître la capacité gazière actuelle. Des projets gaziers espagnols tels que le projet Castor sont motivés par les intérêts d’un pouvoir corrompu et non pas par les besoins énergétiques de la population.

La construction d’un nouveau gazoduc encouragerait l’extraction de gaz dans d’autres pays, comme l’Algérie, où des sociétés françaises promeuvent la fracturation hydraulique au mépris des communautés locales. Le mouvement algérien a lutté avec succès contre la fracturation, dont il connaît les impacts et qu’il combat partout où il le peut.

Gazoduc transadriatique (TAP)

Le gazoduc transadriatique est un maillon du « corridor gazier sud-européen », une chaîne de gazoducs gigantesques censés pomper des milliards de mètres cubes de gaz de l’Azerbaïdjan vers l’Europe chaque année. Concrètement, le TAP reliera la Turquie à l’Italie en passant par la Grèce et l’Albanie. Le chantier est en cours, sous la protection d’un important déploiement militaire et policier.

Le Comitato NoTAP oppose une résistance opiniâtre et diversifiée au gazoduc. En Italie, des mères, grands-parents, enseignant.e.s, travailleur.se.s de la santé et cultivateur.trice.s d’olives mènent une résistance pacifique, mais résolue pour défendre leurs terres et leur communauté contre le TAP, malgré les violentes représailles de la police et des amendes individuelles qui atteignent 10 000 €.

Pourquoi les gens résistent ?

Le gazoduc devrait traverser une zone où abondent oliveraies, nappes phréatiques, forêts préservées et paysages côtiers à couper le souffle. En détériorant l’environnement local, il compromettra également l’agriculture et le tourisme, des moyens de subsistance vitaux pour la région.

La communauté locale ne tirerait aucun bénéfice de ce projet, l’approvisionnement gazier étant déjà largement assuré en Italie. Les maires italien.ne.s de la zone se sont tou.te.s opposé.e.s publiquement au projet, en vain.

Ailleurs en Europe, des groupes du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Suisse et de Belgique résistent eux aussi au TAP en s’attaquant aux entreprises et banques qui le soutiennent. Ils se dressent contre un projet incompatible avec les objectifs climatiques européens qui encourage les violations des droits de la personne perpétrées par le régime azéri.

Le parcours

Événements


Barcelone, Catalogne  – 24 mai

Événement public auquel participeront un.e intervenant.e autochtone du Mexique s’opposant au gazoduc Tuxpan-Tula, un.e chercheur.se de l’Observatorio Petrolero del Sur et un.e journaliste mexicain.e enquêtant sur les problèmes de droits de la personne au Mexique. L’événement se penchera sur des méga-projets du Mexique, en essayant de les relier à la résistance en Catalogne et aux solutions existantes. Cliquez ici pour plus de détails.


Perpignan, France

25 mai

Événement public auquel participeront un.e intervenant.e autochtone du Mexique s’opposant au gazoduc Tuxpan-Tula, des intervenant.e.s locaux.ales combattant le gazoduc MidCat/STEP et des décisionnaires. L’événement examinera les liens entre la résistance contre le gaz au Mexique, en Catalogne et en France. Cliquez ici pour plus de détails.

26 mai

Atelier approfondi sur le renforcement de la mobilisation en faveur de votre campagne et l’usage créatif de l’action directe non violente. Cliquez ici pour plus de détails.


Région de Gérone, Catalogne

26 mai

Événement public auquel participeront un.e intervenant.e autochtone du Mexique s’opposant au gazoduc Tuxpan-Tula, des intervenant.e.s locaux.ales combattant le gazoduc MidCat/STEP et des décisionnaires. L’événement examinera les liens entre la résistance contre le gaz au Mexique, en Catalogne et en France.

27 mai

Marche sur le parcours prévu du gazoduc MidCat/STEP dans la région de Gérone, en compagnie de la résistance locale.


Genève, Suisse

29 mai

Événement public à l’université de Genève auquel participeront un.e intervenant.e autochtone du Mexique s’opposant au gazoduc Tuxpan-Tula et un.e journaliste mexicain.e enquêtant sur la fracturation hydraulique. L’événement examinera les liens entre la résistance contre le gaz au Mexique et en Europe.

30 mai

Réunion à huis clos entre un.e intervenant.e autochtone du Mexique s’opposant au gazoduc Tuxpan-Tula et les rapporteur.e.s spéciaux.ales de l’ONU sur les droits de la personne et les droits des peuples autochtones.

30 mai

Atelier sur la résistance contre le gaz en Europe et les banques et entreprises basées en Suisse qui promeuvent la construction de gazoducs en Europe. L’atelier sera suivi d’une séance d’information sur Code Rood, le camp néerlandais pour le climat.

30 mai

Soirée artistique et moment d’échanges organisés en collaboration avec la communauté latino-américaine. Lieu : Sillure, Jonction.

31 mai

Événement public auquel participeront un.e intervenant.e autochtone du Mexique s’opposant au gazoduc Tuxpan-Tula et un.e journaliste mexicain.e enquêtant sur la fracturation hydraulique. L’événement examinera les liens entre la résistance contre le gaz au Mexique et en Europe.


Borgagne, Italie

2 juin

Atelier sur la résistance contre le gaz en Europe et les banques et entreprises basées en Italie qui promeuvent la construction de gazoducs en Europe.


Lecce, Italie

3 juin

Événement public auquel participeront un.e intervenant.e autochtone du Mexique s’opposant au gazoduc Tuxpan-Tula et des intervenant.e.s locaux.ales combattant le gazoduc TAP. L’événement examinera les liens entre la résistance contre le gaz au Mexique et en Italie.